L’utilisation d’un logiciel de facturation est-elle obligatoire

Il est normal de se poser des questions sur l’obligation d’utiliser un logiciel de facturation, au vu des derniers changements effectués sur la législation et les propositions de loi qui ont été soulevées. Toutefois, il faut noter que l’utilisation d’un logiciel n’est pas obligatoire. Néanmoins, elle permet d’avoir l’assurance de respecter certaines obligations légales.

La limite des outils de facturation classiques

Même si les entreprises ne sont pas dans l’obligation d’employer un outil automatisé de gestion de facturation, cette solution reste cependant plus performante. Les solutions traditionnellement utilisées présentent, en effet, certaines limites. Le facturier papier par exemple, prend compte les mentions obligatoires et permet de respecter la numérotation. Toutefois, ce dispositif ne permet pas d’éviter les erreurs de calcul et l’omission de certaines mentions. De plus, étant utilisé manuellement, le facturier ralenti la productivité d’une entreprise.

Le tableur ou traitement de texte est également utilisé dans certaines structures. Ces outils, étant des solutions informatiques, permettent de réaliser les calculs de façon automatique et intègrent les mentions obligatoires. Mais ils ne permettent pas d’être informé des dernières évolutions liées aux mentions légales. En utilisant ces outils, vous pourriez donc omettre une mention obligatoire ou enregistrer une mention incomplète. Des limites qui devraient vous faire opter pour une acquisition de logiciel de facturation obligatoire.

L’efficacité d’un logiciel de facturation

L’utilisation d’un logiciel de facturation est bénéfique pour votre société, quel que soit son statut. Contrairement aux solutions citées plus haut, ces applications informatiques permettent d’éviter les fautes de gestion, ainsi que les oublis. Le logiciel envoie en effet des alertes dès qu’une nouvelle actualité en termes juridiques a lieu.

De plus, son utilisation simplifie le processus de gestion de la facturation. A partir d’un devis, il est possible de générer des bons de commande, qui permettent d’éditer des bons de livraison. Une fonctionnalité qui facilite l’édition des factures, dès qu’une commande est soldée. D’autres modules sont également gérés par la solution : gestion des impayés, des recouvrements, des relances, etc.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *