Le tableau blanc interactif pour les établissements d’enseignement

Le tableau noir sur lequel on écrivait à la craie a pratiquement disparu. Il a été remplacé par le tableau blanc à feutres effaçables, et dernièrement par le tableau blanc ou écran interactif. Ces derniers offrent divers avantages pratiques et répondent très bien aux besoins des méthodes pédagogiques modernes.

Principe de fonctionnement du tableau blanc interactif

Avec l’arrivée des technologies numériques dans le secteur de l’éducation, l’usage du tableau interactif tend à se démocratiser, aussi bien dans les écoles, les collèges et les lycées que dans les établissements d’enseignement supérieur.
Le dispositif comprend un capteur et un stylet interactif, qui offre la possibilité d’interagir sur une surface de projection, généralement un tableau blanc ou tout support permettant l’interaction d’un vidéoprojecteur et d’un ordinateur. Le contenu de l’écran de l’ordinateur sera affiché sur l’écran.
Le capteur est posé sur la surface de projection, la rendant tactile ou interactive, et permet de procéder à des annotations ou à des modifications directement sur l’image affichée. Les changements apportés depuis l’ordinateur apparaissent aussi en temps réel sur l’écran. Les interventions peuvent ainsi se faire des deux côtés.

Les différents types de tableaux interactifs à usage pédagogique

Le TBI se décline en deux principales versions sur le marché : le tableau blanc interactif mobile, et le tableau blanc interactif fixe. Ils ont chacun leurs avantages et ne présentent que des inconvénients mineurs.
Le TBI mobile représente la meilleure option pour utiliser . Dans cette version, le capteur qui permet de rendre la surface de projection interactive peut être déplacé d’un tableau à un autre. Le dispositif est par ailleurs prévu pour s’adapter à différentes surfaces. Le gros inconvénient se trouve dans le temps passé à procéder aux réglages divers avant l’utilisation.
Sur le TBI fixe, les capteurs sont déjà intégrés à la surface de projection. Généralement, dans le cadre entourant l’écran. Certains modèles multitouch et tactiles ne nécessitent pas obligatoirement l’utilisation d’un stylet. Les intervenants peuvent alors se servir de leurs doigts pour faire des modifications sur les images projetées, et parfois à plusieurs sur un même écran. Son inconvénient est qu’il ne peut être déplacé facilement.

Comment choisir un TBI pour votre établissement scolaire ?

La sélection d’un écran interactif dans l’enseignement scolaire se fera toujours en fonction de vos besoins. Le dispositif fixe sera idéal pour une salle informatique ou une salle de conférence. Le système mobile pour sa part pourra être déplacé de classe en classe si nécessaire et permet de disposer d’un TBI rapidement.
Divers accessoires peuvent accompagner ce type d’équipements : roulette pour les TBI fixes, systèmes de fixation, potence pour vidéoprojecteur, etc. Les capteurs pour les TBI mobiles devront parfois être choisis en fonction de la taille de la surface de projection.

arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *