DAC audio usb : comment bien choisir son matériel ?

Pour écouter de la musique et être sûr d’avoir une bonne qualité d’écoute, l’utilisation d’un DAC audio est indispensable. Les DAC audio USB sont des convertisseurs de son du numérique vers l’analogique. Par définition, un DAC permet la transcription totale des fichiers numériques audio contenus dans nos équipements multimédias. Le résultat de cette transcription se traduit par une meilleure qualité de la musique à écouter. Et pour bénéficier convenablement de toute la performance d’un DAC, il est nécessaire de miser sur certains critères. Nous vous ferons part des plus essentiels.

Selon l’usage que l’on désire faire d’un DAC audio USB, voici quelques points importants à prendre en compte :
  • La fréquence d’échantillonnage ;
  • La résolution ;
  • La distorsion harmonique.

La fréquence d’échantillonnage détermine la qualité du signal

La fréquence d’échantillonnage est le nombre d’échantillons ou d’informations mis en oeuvre pendant une courte durée musicale. En d’autres termes, la puissance du signal dépend de la puissance de la fréquence émise. Plus cette fréquence sera élevée, meilleur sera le signal. La fréquence s’exprime en kHz. Il s’agit d’un des points les plus importants lors du choix d’un DAC audio USB.

La résolution

Elle fonctionne de pair avec la fréquence d’échantillonnage. La résolution permet de considérer la qualité du rendu après la conversion du numérique vers l’analogique. Elle s’exprime en bits et traduit la précision d’un signal. Ainsi, pour le choix d’un DAC audio USB, la résolution ne doit pas être en deçà de 16 bits. Si cela arrivait, alors le signal risque d’être dégradé. La norme minimale est de 48 kHz à 16 bits.

La distorsion harmonique

La distorsion harmonique permet de mesurer la déformation subie par un signal lors du passage d’un circuit. Elle est importante dans le choix d’un DAC audio USB dans la mesure où c’est elle qui permet d’avoir une meilleure qualité du son. Et contrairement à la fréquence d’échantillonnage qui doit être plus haute, la distorsion quant à elle doit être plus basse. Pour transcrire une meilleure qualité de musique, la distorsion d’un DAC ne doit pas dépasser un taux de 0.05%.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *